imprimer   diminuer taille taille normale augmenter taille   Partager

Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle en Loire Forez - Etape de Montbrison à Marols

  • Difficile
  • 22.5 KM
  • 06h10
  • 402 M

Le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle emprunte ce qui fut autrefois l’une des voies les plus importantes du Monde Gallo-Romain. Appelée « Voie Bollène », elle reliait Lyon à Bordeaux en traversant une grande partie du Forez alors pays des Ségusiaves.


Le Moyen-Age a vu s’opérer de vastes transformations sous l’impulsion des comtes de Forez qui dirigèrent la contrée aux XIIème, XIIIème et XIVème siècles. Ils ont incité le développement de tout un réseau de petites et moyennes villes au centre duquel Montbrison fut confirmée dans son rôle de centre politique, économique et religieux. Cette cité, entre Mont et Plaine a conservé de ce passé, un riche patrimoine dont la Collégiale Notre-Dame-d’Espérance et la Salle Héraldique de la Diana en sont les deux plus beaux exemples. Son centre historique sert de décor tous les samedis matins, au marché qui rassemble tout ce qui fait le terroir forézien. Créé au XIème siècle par ces mêmes comtes de Forez, son importance et son ambiance chaleureuse et colorée, lui ont valu d’être élu en 2019, le plus beau marché de France.
Autrefois, c’est sur ce marché que la Fourme de Montbrison était vendue et diffusée bien au-delà du Forez. Ce fromage de forme cylindrique reconnaissable à sa croûte de couleur ocre est produit dans les Monts du Forez. Il est l’un des fromages à pâte persillé les plus anciens de France. En 1972, il se voit attribué l’Appellation d’Origine Contrôlée au côté de sa cousine la Fourme d’Ambert. Depuis 2002, la Fourme de Montbrison est reconnue pour ses seules qualités et en novembre 2018, obtient l’inscription au Patrimoine immatériel national de l’Unesco, décernée par le Ministère de la Culture.

Depuis le chemin, la plaine du Forez s’offre à vous dans toute son étendue. Cette zone d’effondrement née il y a trente-cinq millions d’années, s’étend sur près de 760 kilomètres carrés du nord au sud. Traversée par le fleuve Loire, elle est jalonnée de « dykes » plus ou moins importants à l’image du Pic de Saint-Romain-le-Puy sur lequel s’élève l’ancienne chapelle d’un prieuré bénédictin fondé au Xème siècle, ou encore du Pic de Montsupt. Ces cônes, nés de l’activité volcanique qui a marqué l’ère dite Tertiaire sont constitués d’une roche noire magmatique appelée « Basalte ». Celle-ci se retrouve dans de nombreux édifices notamment agricoles.
Les sources d’eaux minérales sont nombreuses dans le Forez. Dès l’Antiquité, elles donnèrent lieu à une activité importante comme en témoigne les vestiges des termes de Moingt. Cette agglomération situé au nord de Montbrison était à l’époque gallo-romaine appelée Aquae Segetae et dut son expansion à la présence de sources dont la qualité des eaux était déjà reconnue. La Sources Parot dont les bâtiments sont situés au pied du pic de Saint-Romain-le-Puy exploite depuis le XIXème siècle, trois sources situées à quelques mètres, les unes des autres.
Entre Montbrison et Saint-Bonnet-le-Château et même au-delà, le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle emprunte ce qui fut autrefois l’une des voies les plus importantes du Monde Gallo-Romain. Appelée « Voie Bollène », elle reliait Lugdunum (Lyon) à Burdigalia (Bordeaux) en traversant une grande partie du Forez alors pays des Ségusiaves, peuple celte dont la capitale était Feurs. Aménagée entre 59 et 52 avant Jésus Christ, sous l’autorité d’Agrippa, elle devait permettre notamment aux troupes militaire de se déplacer rapidement. Cet axe pavé a laissé quelques traces visibles à différents endroits notamment à St-Georges-Haute-Ville et Saint-Jean-Soleymieux.
En Forez, le chemin de Saint-Jacques de Compostelle traverse plusieurs villages dont certains ont été labélisés « Villages de caractère » par le département de la Loire. Marols avec son église fortifiée avec ses deux clochers est identifiable de loin. Ce village aux maisons de pierres resserrées accueille plusieurs ateliers d’artistes qui confèrent à ce bourg, une vie colorée faite de création et d’échange. Montarcher situé à quelques kilomètres est une invitation à la contemplation. A plus de 840 mètres d’altitude, le panorama exceptionnel qu’offre ce site entre ciel et terre est tout simplement à couper le souffle !

Points d'intérêt

Consulter tous les points d'intérêt